Mars - avril - mai 2014 #1

Actu

• It's time to say goodbye• Save the date !

Info
pratique

• Baux commerciaux
et départ à la retraite
• Accessibilité : Pourquoi l'échéance de 2015 n'était pas tenable !

Votre
point de vente

• Internet : les clients sont
en permanence connectés
• Une fidélisation clientèle adaptée permet-elle vraiment d'assurer son chiffre d'affaires ?

Histoire
de marque

• Bugatti• Tommy Hilfiger• Bensimon• Delsey

Entretien
croisé

La sélection
de votre réseau

• À saisir à Fréjus• Le bas d'essayage

Nouveaux partenairesQuelques
chiffres
Agenda

< Retour Info pratique

Accessibilité: Pourquoi l'échéance de 2015 n'était pas tenable !

Petit rappel historique des fondamentaux de la loi du 11/02/2005 pour l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées.

Elle pose le principe selon lequel " toute personne handicapée a droit à la solidarité de l'ensemble de la collectivité nationale, qui lui garantit, en vertu de cette obligation, l'accès aux droits fondamentaux reconnus de tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté ".

L'obligation d'accessibilité s'impose donc aux différentes composantes de la vie collective, y compris la voirie et les espaces publics (magasin, jardins, parkings, trottoirs, mobilier urbain...).

Un projet considérable dans son envergure, son financement et son timing !!

La loi du 11 février 2005 avait fixé 10 ans de délai pour rendre les lieux publics, les écoles, les habitations, les transports accessibles à toutes les personnes en situation de handicap.
Ambitieux... mais irréaliste.

Si tous les bâtiments construits après 2005 sont aux normes, c'est loin d'être le cas du bâti existant. Ainsi, lorsqu'on est en fauteuil roulant, il est bien plus facile de trouver un centre commercial accessible (8,89/10) que des commerces de proximité (4,95/10).

10 millions de Français concernés... les bâtiments publics en retard sur la mise en conformité !!!

Aujourd'hui, à l'issue de 3 mois de concertation, le gouvernement a finalement annoncé des délais supplémentaires pour la mise aux normes, allant de 3 ans pour les commerces à 6 ans pour les écoles et jusqu'à 9 ans pour les transports ou les "patrimoines complexes". Un projet de loi doit être déposé en ce sens le 2 avril 2014.

Le sursis de 3 ans pour l'ensemble des commerces reporte l'échéance à 2018.

L'obligation d'être aux normes reste la priorité pour chaque transformation, agrandissement ou petite modification d'un commerce. On pense en priorité aux marches et largeurs de portes mais la problématique concerne l'ensemble de l'ergonomie des lieux.

La totalité de la population peut y accéder et consommer confortablement. Ainsi les personnes en fauteuils, mais également les femmes avec de poussettes, les personnes âgées, des enfants auront bientôt l'habitude de circuler chez vous aisément, sans assistance, sans gène, et remarqueront avec gratitude l'intérêt que vous leur portez.

Cette prise en compte citoyenne constitue une vraie valeur ajoutée pour un point de vente.

Bertrand Thura - B+F - architecture commerciale

www.bplusf.fr
2A rue Danton
92120 Montrouge

Pour plus d'informations, connectez-vous sur www.anwr-garant.fr